Forum RPG sur la Mikagura School Suite.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  { ▊♛ Masaki & Yuto│ Unusual saturday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hidaka Masaki

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 18
Localisation : Proche du club de confiserie

MessageSujet: { ▊♛ Masaki & Yuto│ Unusual saturday   Mar 30 Déc - 1:26

I'm.. I'm kind of lost.. That's it!

Samedi. Première journée du week-end, première journée sans cours. Un vrai petit bonheur à savourer. Une chose qu'elle s'empresse de faire en relâchant son étiquette de la semaine. Cheveux ébouriffés, franges cachant une partie de son visage, ses formes dissimulées sous des vêtements amples tendance masculine, la voici prête à déambuler la cité Mikagura sans se soucier de maintenir un certain style. Le week-end est fait pour pour se relâcher, après tout. D'ailleurs, peu de monde risquait de reconnaître l'adolescente sous cette apparence de fripon proche d'un garçon débraillé— non sans mal elle arrivait à s'apparenter de façon inconsciente avec le sexe opposé en moins d'une seconde. Mieux que de se travestir, son physique lui permettait de prétendre être quelqu'un qu'elle n'est pas. Ô combien c'est gênant de se retrouver dans la peau de quelqu'un  d'autre, elle avait déjà vécue la douloureuse expérience à travers le premier jour d'école, en plein milieu de la fête célébrant la venue des freshmen de cette année. Une épreuve laissant de l'amertume, mieux vaut ne pas ressasser les mauvais souvenirs risquant de plomber l'ambiance.

Rebroussant une mèche derrière une oreille pour dégager son œil grisâtre hors de la horde de franges, son regard se porte vers les vitres des fenêtres. Trop de monde à l'extérieur, les distributeurs doivent être certainement réquisitionnés par des files d'élèves. Génial, rien à se mettre sous la dent et les gargouillements intempestifs n'arrangent guère la situation. Subtil commentaire agressif retirant une bonne fois pour toute le dernier charme qu'elle pouvait détenir. Au moins personne ne trouvait une remarque à exprimer, pour être honnête elle devenait contre son gré le centre d'intérêt des adolescents curieux, des regards lourds de question survolant son entité. C'est stressant. Elle ne supporte pas de concentrer toute l'attention sur sa propre personne, elle est exagérément paranoïaque sur certain sujets, en dépit de la frigidité constante sur son visage ne démontrant aucune émotion d'angoisse, son cœur bouillonnait, ses muscles tremblaient sous ses couches de vêtements. Et l'absence de son mp3 (Manque de batterie) entravait son désir de décompresser, de se focaliser sur autre chose. Plus Masaki avançait, plus le nombre de pas des élèves derrière réduisaient la distance imposé. Les chuchotements n’arrangeait pas les tensions. Prendre les jambes à son cou, et vite. Se dissimuler dans une crevasse, dans un recoin ombragé, n'importe quel endroit à l'abri du peuple serait parfait— loin des projecteurs.

Hors de question d'être assailli de questions. Gérer les journalistes trop intrépides et en quête de ragots l'épuise, si c'est pour faire face à une nouvelle menace, la meilleure solution est la fuite. Lâche, n'est-ce pas? Mieux que de devoir affronter ses démons, le seul échappatoire favorable face à cet enfer est de s'envoler, de trouver refuge non loin d'ici. Dans une salle inoccupée, oubliée de tous. Chose facile à faire en principe, quand on connait comme sa poche les moindres recoins du lycée— or ce n'est pas le cas de la châtain qui s'empresse d’accélérer la cadence de son rythme, de passer à la simple marche au trot, et du trot à la course. Plusieurs étapes cruciales pour débuter une course poursuite effrénée(?) à travers les couloirs resplendissant, ne prenant pas la peine d'atténuer les bruits de ses semelles pour éviter de créer un fiasco déconcentrant les membres de certains clubs déjà debout depuis le lever du soleil. Dérapant au milieu d'un carrefour, son choix ne se fait pas prier car elle emprunte la direction de droite sans réfléchir à la suite de la course. Bon, après récapitulations du plan de l'école, la sortie devrait se situer— pas du tout par là. Prévisible, comme résultat. Courir à l'aveuglette est une merveilleuse initiative, non vraiment. D'autant plus que son pantalon trop long pour sa corpulence traînait au sol, l'empêchant de faire des grands mouvements de jambes. Malheureusement à court de souffle en dépit de pouvoir tenir sur une longueur dépassant les dix mètres, son souffle était coupé, elle haletait, au bord d'une crise d’asthme. Une main se calant sur ses côtes, indiquant un point de côté, son visage est rivé vers l'intersection. Personne à l'horizon, bien. C'est le moment de vite s'infiltrer en douce dans une salle et y prendre du repos, le temps que sa respiration sifflante s'apaise. Clopinant près d'une porte amenant à une salle, sa main libre balance son poids contre la poignée pour la basculer et ouvrir la porte, se dépêchant d'entrer à l'intérieur discrètement, prenant bien garde à refermer la porte en douceur.

Adossée contre un mur, les lèvres furent pincées contre leur grès, empêchant d’exhaler oxygène inhalé. Ne pas faire de bruit, se faire toute petite, tel est la devise de Masaki. De plus, son visage ambiguë (Physiquement) est enseveli sous la chevelure, la peau tiède noyée sous la sueur, les gouttes de sueurs ruisselant le long de ses joues. Commencer la journée de manière sportive n'est pas sa tasse de thé, accéder à une pièce ne lui appartenant pas est malpoli, un acte indigne venant d'une première année. Toutefois, si cet instant de confort a la possibilité de s'éterniser plus longtemps, le temps de reprendre le contrôle sur sa santé défaillante, ce serait parfait. Elle croisait les doigts pour ne rencontrer personne à ce moment là, elle espérait être seule. Elle espérait tellement que ce vœu devienne réalité qu'il devenait inversement inconcevable, impossible à exaucer. Malheureusement, rare est de trouver une zone inhabitée. Surtout dans un bâtiment réputé pour être plein d'entrain. La preuve s'accorde avec ses craintes, puisqu'un bruit ne venant pas de ses gestes l'interpelle, la surprend en plein milieu de son minuscule instant de silence.

Cette pièce n'est autre qu'une salle de club.

_________________


La freshman maladroite affronte les gens avec #9966CC


Dernière édition par Hidaka Masaki le Jeu 1 Jan - 2:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akama Yuto

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 29/12/2014

MessageSujet: Re: { ▊♛ Masaki & Yuto│ Unusual saturday   Mer 31 Déc - 2:09


T'avais encore passé une nuit agitée. Toujours à cause de ce genre de cauchemars. Cette fois, tu avais été entouré de miroir, emprisonné par les multiples visions que tu avais montré de toi-même. C'était horrible. Tu ne pouvais pas sortir pendant des longues minutes ou même des secondes, t'en savait rien. Mais ça t'avait paru une éternité. Quand enfin t'as cru pouvoir te libérer, tu l'as vu. Lui. C'était douloureux. T'avais senti ton cœur te serrer et tes larmes monter, mais non. Rien. Il te faisait juste face, le regard doux, le sourire léger. Alors tu as tenté de t'approcher. Un pas, puis deux. Puis à nouveau, un miroir, qui te bloquait le chemin. Tu voulais passer à côté, mais tu ne pouvais pas. Tes jambes ne bougeaient pas. Si seulement. Quelques pas et tu pouvais enfin le revoir. Mais il a fallu que ton inconscient te fasse comprendre que ça n'allai plus jamais arriver. Jamais. Sauf que tu ne voulais pas abandonner, jusqu'à ce qu'une main se précipite sur toi, suivit d'un magnifique réveil en sursaut et d'un cri résonnant dans toute la pièce.

Ca faisait des années que tu dormais très légèrement, mais tu ne supportais pas les matins brutaux comme celui-ci. D'ailleurs, tu notais quelques minutes plus tard que Nyamirin n'avait pas été là pour te serrer dans ses bras, comme à son habitude. Pas que tu appréciais particulièrement, mais quand ce genre de rêves se pointaient, c'était souvent la bienvenue. Soupir. D'un geste las, tu repoussais la couverture au bout du sofa avant de t'étirer. Porter ton masque avec ce début de matinée n'allait pas être une mince affaire, surtout s'il fallait que tu croises des connaissances. Des connaissances ... ? Ils étaient où, d'ailleurs ? Jetant un coup d'œil à ton portable, tu soupirais longuement. Tout sortis ... C'était trop gentil de t'avoir laissé dormir, mais t'aurais bien aimé te faire réveiller, cette fois-ci. Bon, c'était décidé, pas trop d'efforts aujourd'hui. Tapant tes joues pour te motiver, tu fixais un moment le miroir, souriais, et calais ta barrette sur ta mèche histoire d'y voir des deux yeux. Aujourd'hui, glandouillage. Tu baillais à t'en décrocher la mâchoire avant d'aller t'habiller, oubliant ta veste et ton bonnet rangé, tu ne savais trop où. Tant pis, c'est pas comme si tu allais sortir.. Profitant de l'espace libre, tu t'entraînais avec ta faux, au cas où. Les mauvaises nouvelles n'arrivaient jamais seules, après tout.

C'est après deux bonnes heures que tu t'offrais un peu de répit. Il fallait vraiment que tu améliores ton endurance, parce que finalement, t'étais plus que fragile dans les combats de plus de trente minutes. C'était bien pratique d'être rapide, mais à la fin ... Non. Tu vidais la bouteille d'eau à côté de toi, sortais la remplir et revenais t'entraîner. Flâner, ce serait pour plus tard, finalement. Alors tu continuais ainsi, à te chronométrer pour voir combien de temps tu tenais avec ton pouvoir, et plus tu recommençais, plus ça te frustrait. Impossible de dépasser 27 minutes. Tu avais beau essayer, te ménager un peu, il y avait un moment où ton pouvoir et ton corps te disait stop. Toute cette frustration te donnait envie de te déchaîner sur quelque chose, mais ton envie fut vite douchée par une personne qui entra sans crier gare. T'avais pas l'air malin, avec ta faux, le souffle court et le t-shirt qui te collait à la peau. Classe. Sans vraiment faire attention au pourquoi du comment cette personne avait fini là, tu notais qu'elle – ou il tient, semblait tout aussi essoufflé que toi. Il avait couru ou ... ? Qu'importe, le fait est qu'il était dans ta salle de club et ... Et surtout que tu ne savais absolument pas de qui il s'agissait. Ca se trouve, les journalistes du lycée lui avaient couru après. On voit trop de gens qui essaient de les fuir, en ce moment.

« Hm, bah alors, tu t'es perdu ? Ou tu te faisais poursuivre par le club de journalisme ? », questionnas-tu d'un air enjoué.

Alors que tu souriais - et ajustais ton "masque", tu entendis un gargouillement assez ... Imposant. Et te connaissant, tu ne pus t'empêcher de pouffer de rire en te soutenant à ta faux. Bon, calme-toi, il semblait mourir de faim. Remettant ta mèche correctement grâce à ta barrette, tu t'aspergeais un peu d'eau pour te sécher avec une serviette que tu avais mise précédemment sur le sofa, puis tu te décidas enfin à fouiller un peu dans ton sac pour sortir trois paquets de pocky, que tu lui tendis en t'avançant vers lui.

« Tiens, je pense que ça devrait te caler pour un petit moment. Ah, et si tu veux de l'eau, j'en ai. », proposas-tu, tout sourire. « Oh, oui, les formalités, j'oublie tout le temps. Akama Yuto, deuxième année et ace du club de théâtre. Et toi ... ? M'enfin te sens pas obligé de me le dire, hein. »

T'étais bien bavard aujourd'hui, d'ailleurs. Enfin, c'était un peu comme d'habitude, mais ça te faisait bizarre. Calant ta faux sur ton épaule, tu le regardais avec de grands yeux curieux et rieurs. Il était plus grand que toi. Encore un. Injustice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidaka Masaki

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 18
Localisation : Proche du club de confiserie

MessageSujet: Re: { ▊♛ Masaki & Yuto│ Unusual saturday   Jeu 1 Jan - 4:21

I'm.. I'm kind of lost.. That's it!

Ne pas bouger. Rester immobile. C'est ce qu'aurait aimer exécuter Masaki, priant de passer inaperçue pour ensuite repartir sans fournir la moindre explication. Bien sûr ce genre de scénario est irréaliste mais dans un lieu où la magie existe, pourquoi est-ce que les rêves ne peuvent se réaliser également? Pourtant il semblerait que les vœux les plus simples sont seulement pas assez superficiel pour être accordable. Prenant refuge derrière ses mèches, c'est à peine si elle ose jeter un regard devant, droit sur la silhouette qui était l'auteur du bruit mentionné. Est-ce prudent, d'établir un contact visuel avec un inconnu? Le problème n'est pas la timidité car question exubérance, la châtain est assez remarquable et différentiable de par son style vestimentaire modifié ainsi que ses deux mèches violettes. Vive la discrétion. Quoi qu'il en soit, elle ne bougeait pas d'un pouce, sa main éperdument collée contre son ventre. Non pas pour ponctuer la famine mais pour dissiper rapidement son point de côté et supprimer sa toux. Sa gorge grattait, chatouillait et demandait de libérer des toussotements disgracieux. Malgré l'envie d'abandonner et se soumettre aux pulsions de son corps, la jeune se contente de réprimer un raclement de gorge  quasiment inaudible. Se présenter dans un piteux état est calamiteux, une sorte d'auto-humiliation qui ne passera jamais inaperçu.
« Hm, bah alors, tu t'es perdu ? Ou tu te faisais poursuivre par le club de journalisme ? »

Ce fut lui qui brisa la loi du silence. Peut-être pour paraître un minimum agréable? Démontrer de la politesse? Peu importe, si elle ne trouvait pas quelque chose à dire, la pression n'en sera que plus lourde à supporter. Daignant relever son visage par mesure de politesse et ne pas être abandonnée dans l'embarras, la demoiselle donne un léger coup de tête pour dégager son œil violacé hors de ses franges, présentant ainsi ses yeux vairons et découvrir qui est la personne assez aimable pour avoir engager une conversation. Le premier détail qu'elle remarque de suite est l'imposante faux trônant sur l'épaule du jeune garçon. Son arme, en somme. La taille des objets ne compte pas mais.. Une faux contre un vulgaire lance-pierre, c'est lamentable. Elle fait pâle figure face aux autres dotés d'un item impressionnant. Vint ensuite l'identification du visage qu'elle semblait reconnaître, du moins l'avoir aperçu au moins une fois quelque part— le premier jour d'école? Pendant la Freshman Party? Possible, il y avait un sacré monde et ça ne serait pas surprenant que cet élève était dans les gradins, voire même sur place, à côtoyer les nouveaux. Cependant, elle avait beau remuer ses méninges, repasser en boucle le premier jour d'admission, rien ne semblait la convaincre dans son questionnement intérieur. Il était un inconnu observé de loin, au moins une fois. Où? Impossible de mettre le doigt dessus, c'est frustrant. Retournant à ses moutons, la question de l’aîné n'est vraisemblablement pas correcte, ni fausse. Qui sont ces individus la poursuivant? Une bande d'écervelés vraiment trop lourds à tolérer, mais de là à dire qu'ils appartiennent au club de journalisme? Aucune idée. Un haussement d'épaule peut suffire à répondre de façon neutre à la question? Parler est décidément la solution efficace et facile pour clarifier des malentendus. Avant de se jeter à l'eau, elle s'assure que sa voix reste stable pour au moins communiquer avec compréhension.

❝ Err.. Je sais pas.. ❞

Manque d'éloquence certes, être bavarde devant un inconnu n'est pas son point fort malheureusement. Être perdu et pourchassé en même temps, ça existe vraiment? Seulement dans les contes de fées, à croire que Masaki a la sale habitude de rendre réaliste les moments dramatiques qu'on ne trouve que sous le format d'un roman. Sa réponse n'a pas l'air assurée ou convainquant puisqu'elle n'a pas prit le risque d'accuser à tort et à travers des personnes complètements opposés aux médias. Et puis ce vilain gargouillement produit par son estomac étreint par la faim est une véritable honte. Bravo, désormais compter sur son propre métabolisme est un échec. La poisse n'est pas prête à se dissiper, histoire de rabaisser et d'enterrer une bonne fois pour toute la réputation de loser qu'elle est construite seule, accompagnée par ses défaites ne cessant d'épater les spectateurs, les ennuyant ensuite car l'issue du match est la même, c'est risible. Autant vite la virer si c'est pour faire perdre le temps des autres étudiants qui misent leur forces et état d'esprits dans chaque combat. Un vrai tourbillon de pensées négatives, rien de positif, rien à sauver. Le ventre vide peux attendre pendant une longue durée si il veut se remplir à satiété, la nourriture ne tombe pas du ciel, en un claquement de doigts.
« Tiens, je pense que ça devrait te caler pour un petit moment. Ah, et si tu veux de l'eau, j'en ai. »

Il faut croire que si, du moment qu'on tombe sur un ange gardien descendu du ciel pour veiller sur une pauvre personne. Nez à nez avec trois paquets de pocky, la confusion se propage chez l'adolescente. Aurait-t'il de la pitié pour elle? Serait-ce une forme de courtoisie? Ça serait rude de refuser, mais accepter ce modeste présent reviendrait à lui devoir une dette tôt ou tard. Tiraillée entre l'initiative d'accepter et de refuser, sa main parcours le contour d'une boîte comme pour vérifier si un coup fourré se tramait derrière, une sorte de piège l’emprisonnant dans une contrainte à devoir obéir à un ordre. Parfois elle devrait sincèrement se poser deux minutes et se convaincre que sa nouvelle vie n'a rien à voir avec l'ancienne. Similaire à une feuille gribouillée, on la déchire et on la jette pour repartir sur des bonnes bases. Avec cet aspect de la vie en tête, ses doigts prennent finalement le paquet, ensuite les deux autres, évitant de les ouvrir. Elle dégustera ces biscuits plus tard, dans l'enceinte d'une pièce favorable. Quant à l'eau gentiment proposée, elle se voyait dans la contrainte de refuser avec un hochement de tête. Abuser de la bienveillance d'autrui, c'est mal. Il ne faut pas se reposer sur ses lauriers, encore moins dépendre des gens.

❝ Non merci, j'ai de quoi tenir pour les boissons. ❞

Mensonge. Elle ira se plaindre à elle-même que sa gorge se métamorphosera en un aride désert et que sa voix deviendra en permanence rauque. Rien qu'en regardant ses habits, on pouvait obtenir une vague idée du mode de vie actuelle de la première année. Le compteur de points presque vide, juste de quoi s'acheter un fruit, pas plus. Au sujet des vêtements, c'est au point mort. Puis utiliser les siens récupérés dans un vieux placard en douce quand son tuteur ne surveillait pas les cartons préparés pour le grand départ à Mikagura, c'est dans ce genre de crise qu'on regrette de ne pas avoir été assez gourmand au niveau des affaires superficielles.
« Oh, oui, les formalités, j'oublie tout le temps. Akama Yuto, deuxième année et ace du club de théâtre. Et toi ... ? M'enfin te sens pas obligé de me le dire, hein. »

Ah oui, les formalités. Mille et une manière de se présenter. En repensant à son premier attentat d'avoir masqué son identité devant des milliers d'étudiants au milieu de la cérémonie d'entrée, le peuple entier était tombé dans le panneau. Autant donner un nouvel essai cette fois-ci et tromper la vérité, déjouer les lois de son physiques et répliquer des gestes semblables à ceux d'un homme. D'abord, une voix basse. Baryton, de préférence.

❝ ...Hidaka Masaki. Deuxième année également, je n'ai pas de club pour le moment. ❞

Ajouter une année de plus pour que le mensonge soit facile à croire est perché.. En outre, est-ce possible qu'une deuxième année puisse être sans club? Si c'est depuis un renvoi, cela semble cohérent.. Heureusement que son prénom est mixte, ceci-dit. Néanmoins ça semble pas assez crédible pour être cru aisément, c'est simple et rapide d'aller piocher la liste des élèves de seconde année pour se rendre compte de la supercherie. Etant donné sa maigre corpulence, autant vite se renseigner auprès des premières années pour démentir la véracité des propos de la personne cachottière. Dissimuler la vérité entraîne souvent une accumulation de calomnies et ensuite déduire que cette histoire n'est qu'une affabulation. Duper un senpai est la pire chose qui puisse exister.

_________________


La freshman maladroite affronte les gens avec #9966CC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akama Yuto

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 29/12/2014

MessageSujet: Re: { ▊♛ Masaki & Yuto│ Unusual saturday   Mer 7 Jan - 22:26


Tu souriais un peu plus, en fixant l'inconnu dans les yeux. Étrangement, tu avais envie de rire. Peut-être parce que chacune de ses paroles résonnaient faux ? Tu savais trop bien les différencier, désormais. Et cette personne ne semblait pas avoir compris qu'en tant que ace de ton club, jouer un rôle était ta spécialité. Tes lèvres s'étirèrent un peu plus alors que tu faisais tournoyer distraitement ta faux sur ton épaule. S'il … Ou elle ? En partant du principe qu'il disait n'importe quoi depuis le début … Peut-être qu'il mentait également sur son apparence ? Bah, tu allais faire comme si, et si ce n'était pas le cas, elle allait te corriger, de toute façon. Et mal le prendre en parallèle, mais tant pis, c'est pas comme si c'était la première fois que tu te trompais. Puis c'était humain.

«  ...Hidaka Masaki. Deuxième année également, je n'ai pas de club pour le moment. »

Ton sourire se fit encore plus grand. Eeeeeh, alors comme ça elle essayait de mentir ? C'était pas mal essayé mine de rien. Tu la fixais d'un air intéressé, reprenant ta faux sur l'épaule. A quoi bon continuer à lui faire croire que tu y croyais ? Bah, c'était amusant, tu manipulais ton masque à ta guise, tu la faisais chanter, tu la bernais pour te divertir un peu. Parce que, bon, l'entraînement ça allait un moment, mais c'était franchement lassant. Enfin, plus lassant, c'était beaucoup moins intéressant que quelqu'un qui débarquait au milieu de votre salle, proclamant des mensonges haut et fort sans en être vraiment troublé... ? Quoiqu'il en soit, ça méritait une bonne partie de ton attention alors que tu étais exténué par tes entraînements précédents.
Qu'est-ce que tu allais bien pouvoir faire ? Lui jeter la vérité en pleine figure serait un peu brusque de ta part, quand même. Quoique, t'avais toujours l'air de plaisanter quand tu disais quelque chose, alors ça pouvait passer crème. A moins que tu ne joues son jeu ? Les deux t'amusaient pas mal, mais tu aurais sûrement une meilleure réaction si tu la grillais le plus vite possible. Une bonne douche froide parce que l'on a cru savoir échapper à la réalité, tu connaissais, ça engendrait des réactions assez drôles et tu pourrais en profiter pour peaufiner un peu ton jeu théâtral.

« Eh, deuxième année et sans club ? Ma pauvre, tu serais déjà viré en temps réel ! Laisse-moi deviner, t'ose pas dire que tu es un freshman ? Pourquoi ? C'est pas honteux on est tous passés par-là ! Donc pas de club, uh ? Tu vis encore dans le couloir ? Ca doit pas être facile. », commentas-tu joyeusement.

En fait t'en savais rien, ton talent c'était de jouer sur les hypothèses que tu pouvais faire et les suggestions que tu en tirais dans l'instant. C'était un écran de fumée bien épais, histoire que personne ne voit à travers et ne décèle la vérité. Perdre ton équilibre n'était pas une chose à concevoir. De toute façon, la première venue n'allait pas facilement voir que tu marchais sur des lames mensongères à chacun de tes propos. Ou si c'était le cas... Non, ça ne pouvait tout simplement pas être possible. Ton masque était trop parfait. Enfin, tu espérais surtout. S'il ne l'était pas autant que ce que tu pensais, ce serait comme une sorte de désillusion. Évidemment, ça n'allait pas arriver. Jamais. Prenant distraitement ta bouteille d'eau, tu la tendis à nouveau à Masaki.

« Tiens, Masaki-chan ~ Tu dois avoir soif après avoir couru comme ça. Pas la peine de dire non, ça se voit. », dis-tu d'un air enjoué.

Elle avait sûrement remarqué que les titres de politesse et toi, ça faisait trente mille – même si tu essayais de faire des efforts, mais partant du principe qu'elle était freshman, tu n'avais rien à craindre quant à son appellation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidaka Masaki

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 18
Localisation : Proche du club de confiserie

MessageSujet: Re: { ▊♛ Masaki & Yuto│ Unusual saturday   Lun 16 Fév - 2:09

I'm.. I'm kind of lost.. That's it!

Elle mentait assez mal, l'art de la tromperie ne transpirait pas à travers les qualités de la demoiselle, en proie à l'humiliation. Dévisageant l'ace du club qu'elle croirait reconnaître, son regard tomba sur la faux tournoyant autour de l'épaule de l'adolescent, comme si cette action n'était qu'une simple formalité. S'habituer à l’inhabituelle est une chose dont la châtain n'est pas encore sûre  de pouvoir accepter malgré son esprit ouvert. S'imaginer capable de pouvoir répliquer des coups digne d'héros de jeux-vidéos, d'avoir la possibilité d'utiliser son pouvoir afin de se protéger, d'abattre ses adversaires, de gagner en notoriété. Hélas face à des élèves détenant des armes les unes plus imposantes que les autres, la freshman se sentit petite, inutile, transparent. Parce qu'avec un minuscule lance-pierre faisant la taille de la paume de sa main, il n'y a pas vraiment de raisons à être fier. Même si son don reçu est offensif, garantissant des victoires sans trop de difficultés, rien ne parvenait à la convaincre complètement de se défouler, histoire de profiter de sa nouvelle vie scolaire.

Gardant proche de son buste les paquets de pocky, le visage vise à présent la mine de l'aîné. Il semblait extrêmement décontracté, à l'aise dans son élément. Normal, il était confortablement installé dans l'enceinte de son club jusqu’à ce qu'une nuisance brise la sérénité de son entraînement. De plus, mentir à un senpai est mesquin, le prendre de haut en essayant de le duper juste pour une broutille. Si elle lui avait avouer la vérité, il l'aurait certainement aidé-- il l'a déjà prise en pitié en lui offrant de quoi se nourrir, au moins de quoi calmer pendant un petit moment l'estomac grondeur. Cependant, bien que les affaires de l'adolescent ne la concerne en rien, elle ne pouvait s'empêcher de se questionner sur la raison d'un entraînement intensif. Lui qui est  fort, l'Ace son club, probablement adulé et aimé de tous, il se démenait énormément. Être le chef d'une troupe ne doit pas être de tout repos et cette dévotion envers la   ne laisse pas complètement la jeune indifférente.. Dans le sens où elle n'arrive pas à comprendre pourquoi quelqu'un peut être autant dévoué à autrui. Ça semble simple à comprendre mais dans le fond, ça sonne creux, superficiel.
« Eh, deuxième année et sans club ? Ma pauvre, tu serais déjà viré en temps réel ! Laisse-moi deviner, t'ose pas dire que tu es un freshman ? Pourquoi ? C'est pas honteux on est tous passés par-là ! Donc pas de club, uh ? Tu vis encore dans le couloir ? Ca doit pas être facile. »

Evidemment, mentir sur son identité était un coup de poker un peu trop gros. Peut-être qu'il bluff à son tour, néanmoins la freshman ne connaît pas les règles de l'établissement du bout de ses doigts, se fier aux paroles des plus avisés est devenue un réflexe. Tant pis si cela signifie se faire berner, au final ce n'est pas le choix le plus judicieux de se défiler et refuser une perche tendue. L'amertume ayant corrompu la physionomie de la femelle, ses dents se serrent et ses lèvres se crispent, le regard devient confus. Loin d'être convaincue de concéder la vérité puisqu'il n'a pas totalement découvert son identité sous ses trais androgynes et sa voix camouflée par des raclements de gorge incongru, seulement ses gestes transportaient un air de féminisme malgré la gaucherie perceptible. Compressant la bouffée d'air logeant dans ses poumons, une main vint se blottir à travers sa chevelure pour redonner de la clarté à son champ de vision et enfin affronter le visage amusée de ce farceur. Apparemment cela l'amuse beaucoup, de voir quelqu'un sur le point de craquer psychologiquement car une bande d'énergumènes passent leur temps à poursuivre quiconque captivant leur attention.

❝ ..Tu m'as coincé, bravo. Je n'avais pas envie de le dire haut et fort, surtout si les autres sont pas loin.. ❞

Sa réponse est assez folichonne, son ton un cran en dessous de l'ancienne intonation. Avant de réfléchir à une nouvelle répartie, une main la distrait hors de son objectif. Il n'allait pas lâcher l'affaire facilement, n'est-ce pas? Si elle refuse, il continuera sur sa lancé et l'empêchera peut-être de se défiler. Cependant sa générosité est admirable, lourde à supporter mais une bouffée d'air frais comparé aux gens égoïste que Masaki eut la malchance de rencontrer. Se voyant dans l'incapacité d'être exagérément malpolie dès lors qu'une seconde offre est formulée,  elle n'oscille pas entre l'acceptation et le refus. Attrapant docilement la bouteille d'eau sans prendre en compte l'absence de formalités, elle ouvre la bouteille, plaçant le goulot sur le rebord de ses lèvres. Hydratant sa gorge aussi sèche qu'un désert aride, le revers de sa main essuya la bouche humidifiée par les gouttelettes d'eau, une vraie bénédiction redonnant vie à la voix autrefois rouillée par l'embarras et la privation d'hydratation. La jeune fille est apte à communiquer décemment, sans passer par quatre chemins en ruminant des idées noires.

❝ Merci.. Tous les ace sont comme toi, compatissant et sympathique? Tu n'es pas forcé d'être cool avec moi, tu sais.. ❞

Pour être franc, elle ne commentait pas le comportement du garçon par méchanceté mais plutôt par curiosité innocente. Rare est de rencontrer des individus démontrant de l'empathie,ce genre de comportement réveillant une attitude défensive pour ne pas être dupé, ne pas tomber rapidement dans le panneau.

_________________


La freshman maladroite affronte les gens avec #9966CC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akama Yuto

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 29/12/2014

MessageSujet: Re: { ▊♛ Masaki & Yuto│ Unusual saturday   Mer 22 Avr - 3:20


Oh, serait-ce un regard accusateur qu'elle te lançait ? Non, pas vraiment. Peut-être que l'amusement n'était pas partagé, ce qui était fort possible vu les circonstances. Après tout, ce n'était pas toi qui avais couru à travers les couloirs pour échapper à Rumina et ses adorables partisans du club de journalisme. Ils devaient sûrement penser que les freshmans étaient des cibles faciles étant donné qu'ils étaient arrivés depuis peu. Hm, c'était lâche. Ceci dit, à jouer sur les mots parce qu'elle ne te connaissait pas, ni toi, ni ton talent de menteur, c'était tout aussi lâche. Mais passons. Tu la regardais boire un instant avant de tapoter du doigt le manche de ta faux. Disons que ton corps avait été en mouvement pendant pas mal de temps, et t'avais encore envie de bouger malgré l'effort que ça te demandait. 27 minutes d'endurance, ce n'était pas assez. Il fallait au moins que tu atteignes les trente. Et pour cela, c'était de l'entraînement, rien que de l'entraînement. Allez, avec un peu de chance, la freshman qui se présentait à toi allait pouvoir te divertir ne serait-ce que quelques minutes. Hm, ce n'était pas une mauvaise idée. Après tout, il y avait des freshmans très prometteurs en ce moment. Peut-être un peu trop... Tu n'avais aucune envie de faire perdre des points à ton club. C'est bien à ça que servaient les entraînements après tout, tu pouvais évaluer la valeur de ton adversaire en gardant une approche sympathique et amicale, pour mieux le mettre hors d'état de nuire pendant les Battle.

« Merci.. Tous les ace sont comme toi, compatissant et sympathique? Tu n'es pas forcé d'être cool avec moi, tu sais.. »

Tu haussais un sourcil distrait. Sympathique hein ... ? L'image de Kyouma parlant d'un air condescendant à un Rookie te vint en tête. Bah, il n'était pas forcément méchant, mais, comment dire, il n'avait pas la meilleure réputation possible. Pour les autres, tu ne savais pas trop. Après tout, tu les croisais rapidement, tu étais la plupart du temps avec les membres de ton club, même si tu passais de temps en temps voir Minatogawa. Faisant pensivement tournoyer ta faux avant de la caler à nouveau sur ton épaule, tu fixas Masaki. Pour faire un rapport comme ça, elle n'était sûrement pas tombée sur Ichinomiya. Enfin bon. De toute façon, peu de freshmens avaient de contacts directs avec les autres les premiers jours, surtout s'ils n'étaient pas membres d'un club rapidement.

« Hm, disons qu'ils le sont à leur manière. », répondis-tu, l'air un peu ailleurs.

En effet, cette histoire d'entraînement ne te quittait pas. C'était bien plus drôle de juger de ses capacités avec un adversaire plutôt que seul. Surtout que la demoiselle n'avait pas l'air du genre à se défiler. Ca pouvait devenir extrêmement intéressant. Et comme tu n'es pas forcément quelqu'un de gentil à l'origine, tu allais t'amuser un peu. En combat, tu te sentais différent, plus libre, et c'est pour ça que tu adorais ça. Cependant, la raison de sa fuite soudaine t'interpellait légèrement. Elle était intéressante au point de se faire poursuivre, donc logiquement, elle s'était fait connaître, sûrement par un combat. Tu n'avais pas vraiment lu le journal du lycée récemment, erreur. T'étirant longuement, le silence qui régnait depuis quelques minutes commençait à devenir quelque peu... Pesant. Rien de bien méchant, vu que tu avais déjà une idée de ce que vous pourriez faire. Tes pas te menèrent alors sur la scène que vous utilisiez pour jouer d'habitude. Agitant ta faux tranquillement, sereinement, tu finis par la pointer vers la plus jeune.

« Et vu que tu es arrivé au plein milieu de mon entraînement, ça te dirait d'y participer ? Bon évidemment, on doit aller dans la salle réservée pour, mais c'est toujours intéressant de voir la capacité des freshmans... », proposas-tu alors qu'un sourire enjoué et légèrement provocateur se forma sur tes lèvres. « Alors ? Puis ça te donnera un avant-goût pour la Rookie Battle. »

Elle était totalement en droit de refuser, tu ne pouvais pas dire grand-chose, mais étant donné que personne n'était là, tu allais pouvoir te défouler un peu sur Masaki. En espérant qu'elle ait la capacité de résister assez longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidaka Masaki

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 18
Localisation : Proche du club de confiserie

MessageSujet: Re: { ▊♛ Masaki & Yuto│ Unusual saturday   Mar 9 Juin - 21:32

I'm.. I'm kind of lost.. That's it!

Yuto et Masaki possédaient certainement un sens de l'humour opposé. Elle ne trouvait pas cette situation réjouissante, d'une part car elle est affamée et que la sociabilisation est un de ses gros défauts. Elle a beau afficher un visage plus ou moins colérique, cette façade ne dissimulait pas éternellement son énorme défaut. La timidité. En dessous de cette langue acerbe se cachait une adolescente pusillanime, incapable d'exprimer complètement ce qu'elle souhaite. Et tout de suite elle voulait vite s’éclipser et se cacher dans son sac de couchage moelleux, malheureusement le destin en a décidé autrement. Contre son gré, elle devra servir en tant que divertissement pour améliorer l'endurance de son aînée. Cela semblait logique qu'il n'allait pas la laisser s'enfuir aussi facilement, surtout après l'entrée fracassante ainsi que les pas des autres étudiants rôdant autour du secteur. Cependant, quelque soit le souhait de Yuto, la châtain ne voulait pas se rétracter face à une requête, dans la mesure du possible où elle sera certaine de ne pas se blesser au point de risquer sa vie.

« Hm, disons qu'ils le sont à leur manière. »

La plupart des aces avaient l'air sympathique. Par exemple le chef du club de recherches sur les mangas. Il a tout pour plaire. Un physique attrayant, un caractère agréable et quelqu'un sur qui n'importe quel élève pouvait compter. Le seul gros point noir est son attachement vis-à-vis d'une certaine étudiante, Eruna Ichinomiya. Masaki ne connaissait pas cette fille, elle l'avait parfois observé pendant les combats pour les qualifications du tournois des rookies. Forte et rusée, c'est le type d'ennemi que personne n'a envie de rencontrer. Le pire était de voir cette demoiselle suivre de près ou de loin n'importe quelle adolescente mignonne ou celles aux magnifiques silhouettes— tant qu'elle restait à distance et méconnue du grand public, cette drôle de personne ne viendra jamais à sa rencontre. Pour l'instant. Cela semblait logique de trouver des individus étranges à l'intérieur d'un établissement spécial, mais ceux ayant la mauvaise habitude de coller son prochain sont les plus désagréables à supporter. Une raison pour ne jamais rejoindre le club d'Eruna.

Ses pensées vagabondèrent sur les plusieurs aces des clubs existants. Sans compter Yuto, il restait Minatogawa Sadamatsu, Imizu Asuhi, Kuzuryuu Kyoma, Yasaka Himi et Mikagura Seisa. Elle n'était pas certaine de vouloir absolument les rencontrer, car ils sont extraordinaires et forts, les approcher serait peut-être trop ambitieux. Mais la voilà entrain de discuter avec un senpai de façon inattendue. Pour être honnête, elle ne trouvait pas ce garçon embêtant, peut-être un tantinet trop joyeux mais il semblait amical, le genre de personne aimant faire des nouvelles connaissances et se lier d'amitié avec à peu près n'importe qui lui tombant sous la main. Malheureusement les longues conversations ne sont appréciées par la châtain qui se voyait presque dans l'obligation de répondre à chaque phrase lancée. C'est toujours mieux que de se couvrir de honte dans un silence gênant.

« Et vu que tu es arrivé au plein milieu de mon entraînement, ça te dirait d'y participer ? Bon évidemment, on doit aller dans la salle réservée pour, mais c'est toujours intéressant de voir la capacité des freshmans... »

Sa posture se figea instantanément. Elle cru avoir mal entendu, mais visiblement cette question n'était pas rhétorique. Refuser ou accepter la proposition, un grand dilemme s'offrit sous les yeux de la freshman. Elle pouvait créer un prétexte en affirmant qu'elle n'avait pas son arme sur elle ou qu'elle l'avait égarée— cependant mentir une seconde fois risquait d'aggraver la situation. Encline à rapidement fournir une réponse négative, son changement de jugement est né de ce qu'elle tenait dans ses mains, le paquet de biscuits et bouteille d'eau. Et le challenge annoncé avec la faux qui la pointait renforçait cette excitation de vouloir essayer. Vouloir y mettre un peu du sien et s'habituer un peu plus à sa vie de lycéenne combattante.

« Alors ? Puis ça te donnera un avant-goût pour la Rookie Battle. »

Exact. Cette opportunité lui donnera l'occasion de se mesurer à un adversaire vaillant et d'évaluer sa propre force. Elle n'a pas énormément de chance de se qualifier pour les quarts de final et encore moins être la vainqueur de cette année, toutefois la séance d'entraînement improvisée la tentait assez. Masaki avait toujours rêvée d’enchaîner des figures comme dans les jeux-vidéos, d'utiliser un lance-pierre et de viser des cibles. Un rêve enfantin irréalisable jusqu'au jour de son admission à Mikagura. Un souhait réalisé dans des conditions étranges, dont un chat lui servant de professeur avec une maid. Cette école avait beaucoup de choses à lui offrir, une multitude de bons moments et d'aventures au sein d'un club— lorsqu'elle en choisira un.

❝ Huuh... Pourquoi pas. Mais je suis nulle, ça  ne durera pas longtemps. ❞

Prévient-t'elle suivit d'un léger haussement d'épaules, acceptant de passer la matinée en compagnie de sa nouvelle connaissance. Sa flemmardise devrait se dissiper peu à peu pendant l'échauffement, bien que l'évidence est prévue depuis longtemps. Tenir une trentaine de minutes était impossible pour quelqu'un doté d'une santé fragile. Or maintenant, depuis la rentrée, l'endurance de la demoiselle s'était considérablement améliorée (d'où le fait qu'elle a pu courir à travers les couloirs de l'établissement),ce qui lui permit de reconsidérer son comportement actuel.

❝ Je te suis, errr... Akama-san. ❞

_________________


La freshman maladroite affronte les gens avec #9966CC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: { ▊♛ Masaki & Yuto│ Unusual saturday   

Revenir en haut Aller en bas
 
{ ▊♛ Masaki & Yuto│ Unusual saturday
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]
» saturday night kind of pink
» misuki-yoshi
» Loterie thématique (S. Mermaid Hellys-Leänik , Saturday Archdeacon & M. Raphaël Grimaldi )
» SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mikagura School Suite RPG ::  :: Salles de club-
Sauter vers: