Forum RPG sur la Mikagura School Suite.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 { ▊♛ Masaki & Shizuka.│ We watch the stars together.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hidaka Masaki

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 18
Localisation : Proche du club de confiserie

MessageSujet: { ▊♛ Masaki & Shizuka.│ We watch the stars together.   Ven 5 Sep - 19:47

I can't sleep, so would you sing a lullaby for me?



Vingt et une heure cinquante-trois. La nuit tombée depuis belle lurette, les couloirs du lycée sont maintenant privés de l'enthousiasme générale des élèves chahutant la journée. La nuit est le contraste de la journée ensoleillée, le ciel est recourt d'un voile nocturne berçant l'éveil dans un sommet profond et reposant dans les bras cajoleurs de Morphée. Normalement, personne n'est actif, pas même ceux participant aux devoirs d'un club. Tout le monde, sauf une personne allongé sur un sac de couchage, n'ayant pas prit la peine de s'être changée ou de prétendre dormir. Dormir dans un lit est déjà un défi difficile, alors au beau milieu d'un couloir frigide.. Chercher à trouver le repos ne fait qu'aggraver la perte de temps injustifiable. Rester allonger sur une sorte de manteau de mauvaise qualité n'allait qu'apporter des courbatures pendant la matinée et une mauvaise humeur lui gâchant le plaisir quotidien qu'est manger. Transportant ses bottes blanches dans chaque main dans un silence serein, essayant de ne pas alerter les élèves des dortoirs proche de son nid en marchant pieds-nus puisque ses colis contenant tout le nécessaire pour vivre n'est toujours pas arrivé, elle devait se contenter de son uniforme entre-temps échangé par le bon uniforme cette fois-ci, l'attente ne fut pas trop longue et désagréable compte tenu que la quasi totalité des élèves furent réunis dehors, une véritable aubaine.

Masaki se baladait dans un couloir au hasard, ses yeux guettant la moindre apparition d'une silhouette, quelque soit son statut. S'attarder dans un bâtiment pendant un fuseau horaire nocturne n'apporte jamais rien de bon, la paranoïa étant toujours décuplé davantage lorsque les ténèbres s'accaparent les recoins d'habitudes éclairés. Malheureusement la carte du campus dispensé, marcher dans un environnement aussi grande qu'une ville est comme participé à Koh-Lanta. Pas d'indices, pas de victoires. Et si les silhouettes des panneaux d'indications sont entre autre visible, les lires et discerner les formes est une autre histoire. Avançant à tâtons, sa main se promène le long d'un mur menant droit vers des escaliers, certainement sur le toit. Contempler les étoiles jusqu'au petit matin est une idée alléchante, ce n'est pas comme si elle allait s'endormir pendant les cours et passer du temps parmi l'océan que représente les étoiles illuminant la galaxie. Ce genre d'activité n'est que rarement mise en valeur, surtout en cas d'échec de trouver un moyen de se distraire intelligemment. Les pieds escaladant doucement les escaliers glacés, sa main pousse timidement la porte de sortie, tête sortant la première en direction de l'air frais.

Telle fut sa surprise d'apercevoir quelqu'un occupant l'endroit visé. Un jeune garçon de même taille que la sienne, vue de dos. Enfin, ce n'est pas sa préoccupation première, c'est plutôt le fait de décider de rester ici et tenir compagnie à cet élève ou de se cloîtrer à l'intérieur de son sac de couchage neuf, donnant l'impression d'être enfermé dans un cocon. La tête s'incline après s'être automatiquement secoué pour balancer l'idée de tourner les talons. Avec un peu de chance, cet homme se montrera accueillant et servira d'interlocuteur avant qu'il ne reparte dans sa chambre, si du moins il compte dormir.

Trépignant d'impatience d'être proche des barrières séparant le toit du vide, la brunette marche à pas de loup, soudainement intriguée par l'objet mettant en valeur la raison complète de la venue du gringalet apparemment inconscient de la présence de la femelle piétinant son territoire.

❝ Tu pratiques l'astronomie—? ❞ la jeune s'exclame, sachant que la réponse semble évidente mais sait-t'on jamais. Ici, tout est possible. Elle le sait mieux que quiconque.

_________________


La freshman maladroite affronte les gens avec #9966CC


Dernière édition par Hidaka Masaki le Lun 8 Sep - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiyomori Shizuka

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 27/08/2014
Age : 20
Localisation : porté disparu.

MessageSujet: Re: { ▊♛ Masaki & Shizuka.│ We watch the stars together.   Lun 8 Sep - 5:21

Shizuka. Shizuka. Shizuka. Shizuka vient ici, Shizuka vient par là. Après un mois de vacances, la rentrée était toujours aussi stressante pour toi. Tu n'en pouvais vraiment plus, il te fallait un endroit où respirer un peu, où tu pouvais ignorer le reste du monde. Où tu pouvais te calmer, calmer ton cœur battant et faire disparaître tes sueurs froides. Et tu le savais déjà; le ciel étoilé était le meilleur remède d'entre tous, et rien que d'imaginer tous ces petits soleils arrivaient à calmer ta poitrine palpitante. Il n'est que vingt-et-une heure trente mais le bleu du ciel avait déjà disparu pour laisser une sorte de violet foncé dans le ciel. Les étoiles brillaient déjà fort et tu t'amusais dans ta tête à trouver les constellations déjà visible. Chose facile — n'oublions pas que tu fais partie du club d'astronomie. Et à l'œil nu et sans réelle concentration — t'es là pour te détendre tout de même — t'arrivais déjà à en trouver quelques unes. Et ça peut durer toute la nuit, le ciel n'est jamais le même, les étoiles changent toujours d'emplacement et toi tu ne t'en lasses pas. Tant pis si tu ne dormais pas, de toute façon tu n'en avais pas envie, ton lit n'est pas de si bonne qualité — mais t'as quand même un lit. Tu préférais être fatigué plutôt que d'avoir des tonnes de courbatures causées par un mauvais sommeil. Tu bailles tout de même légèrement, les cours n'aidant pas à la tâche. Vivement que toute cette histoire s'arrête...

Se battre avec d'autres gens de ton âge, c'était de la folie mais tu y étais obligé. Cependant, lorsque tu auras fini le lycée, où est-ce que tu iras? Ryu n'avait probablement pas les moyens pour avoir le luxe d'offrir l'université à quelqu'un qui n'est même pas son enfant... Si ça se trouve, il te déteste. Il doit probablement te détester, vu comment tu t'es comporté en gamin égoïste avec lui. Ah, voilà que tu recommences à faire une crise de paranoïa. C'était commun et pourtant, après toutes ces années à supporter ça, c'était toujours aussi éprouvant mentalement. Tu te contentes de soupirer, ton simple soupir tremblant parce qu'encore une fois, t'as peur. Et t'as envie de pleurer. Mais tu pouvais pas — plus maintenant.

❝ Tu pratiques l'astronomie—? ❞ tu sursautes presque, la présence de quelqu'un d'autre ne t'ayant pas venu à l'idée une seule seconde à cause de ta crise. Tu essuies tes yeux humides. Non non, tu ne pleurais pas, promis. Malgré le noir du ciel, la lune, en croissant ce soir, éclairait un peu le visage de la jeune fille en face de toi. Et la première chose que tu remarques, c'est ses yeux, heterochromiques. Comme c'est joli! Et rare, surtout. C'est probablement la seule fois de ta vie que tu verras ça alors profites-en bien. Tu baisses les yeux pour éviter qu'elle te mitraille de son regard plus ou moins imposant. Elle a des mèches violettes sur les deux côtés de son visage, c'est une teinture...? Ah, ça va bien avec son hétérochromie aussi. En fait, en général, elle est plutôt jolie, et le reflet de la lune sur son visage met ses yeux en valeur tout aussi joliment. Ah mais, elle t'a posé une question. Quoi d'ailleurs comme question? Erf, tu n'avais même pas écouté alors que c'était cela qui t'avait tiré de ta rêverie. Disons que tu rêvais encore à moitié lorsqu'elle t'avait demandé quelque chose. Tu réfléchis, essaie de rembobiner le fil du temps dans ta tête mais ça ne marche pas vraiment. Et tu n'as pas le courage de lui demander de reposer sa question, tu flippes un peu. Qu'est-ce que tu devais répondre...? Réfléchis, réfléchis, c'est pas si compliqué que ça, si?

Oh! Tu pouvais très bien répondre ce fameux « C'est pas faux » ironique mais tu ne fais pas dans l'humour ni quoi que soit qui s'y apparente. Si ça se trouve, ça n'avait aucun rapport avec la question, en plus. Allez allez, dépêche toi de trouver quelque chose, tu passeras pour un abruti sinon — oh wait, c'est pas genre t'en es déjà un? C'est vrai c'est vrai. De toute façon, tu n'allais probablement pas rester longtemps avec elle. Si ce n'était pas toi qui rentrait par peur de socialiser, ça serait elle, fatiguée de ton faux mutisme. Tu réfléchis encore un peu, ne trouvant finalement comme fausse réponse qu'un malheureux hochement de tête. On a déjà fait mieux, mais la plupart du temps, un « oui » répond amplement aux autres, et ce n'est pas toi qui va développer sa pensée, surtout pas maintenant. Espérons maintenant que la rousse a eu ce qu'elle voulait, peut-être te laissera-t-elle rêver? Quoique vous n'êtes que deux sur le toit du lycée, les autres dormants à poing fermés et vous étiez probablement les seuls assez idiot pour venir vous détendre devant les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidaka Masaki

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 18
Localisation : Proche du club de confiserie

MessageSujet: Re: { ▊♛ Masaki & Shizuka.│ We watch the stars together.   Mar 9 Sep - 17:34

I can't sleep, so would you sing a lullaby for me?



Ce fut une erreur de s'incruster sur la terrasse déjà occupée. S'accaparer l'endroit favori d'une personne en pleine tourmente est mal. D'ailleurs, elle avait aperçue plusieurs gouttelettes parader sur le coin des yeux du jeune homme, et le dévisager ainsi n'en serait que plus honteux. Ainsi elle prétend ne rien voir, décalant son regard heterochromiques ailleurs plutôt que de le laisser suspendre sur un visage au traits mélancolique. Les pieds en contact avec le bitume frais, les jambes valsent jusqu’à être suffisamment proche du garçon sans pour autant le coller. Plaçant de la distance entre elle et son compatriote, ses mains se posèrent délicatement sur les barrières en ferraille, la tête inclinée vers les cieux immaculés de cristaux. C'est un spectacle somptueux, même pour quelqu'un qui n'est pas calé en astronomie, la position des astres et les noms de chaque petite étoiles formant une constellation distinctive. Ça ne doit pas être de tout repos d'être membre d'un club avec l'obligation de connaître par cœur les noms appartenant à chaque lueur brillant de mille feux au cours de la nuit. Logiquement, seulement les mordus de science et de la nature en particulier s'engagent sérieusement dans des folies incroyable.

Trouve un sujet de conversation, et vite. Elle pense machinalement, les ongles de ses doigts s'enfonçant sur le métal glacé. La première chose à faire est d'agir avec courtoisie et politesse, de laisser les mots transcender la tension et de saluer correctement l'aîné. Un simple salut de la main pourrait faire l'affaire mais aussi instaurer un silence implacable—Être de nature bavarde envers les étrangers est toujours une corde sensible, on ne sait jamais à quoi s'attendre et si les efforts seront ultimement récompenser. Plongée dans ses réflexions les plus personnelles, sa logique lui conseillant de se révolter contre le silence construisant une bulle invisible et intangible. Seul des mots peuvent fracturer cet éternelle phase de mutisme. Seul des consonnes et syllabes peuvent transporter une partie des émotions ressentit. Apparemment c'est plus facile à dire qu'a faire, plus rassurant de se convaincre que du bruit peut s’émettre de lui même— une telle façon de penser est puérile pour une adolescente. Rien ne colle à son image.

Ah, d'un point de vue attentif, ce hochement de tête est un signe insinuant que c'est elle qui doit faire le premier pas et tenir la chandelle pour éviter que la conversation ne meurt. De plus, elle sentait le regard intense du bleu parcourir son corps entier, de haut en bas— s'attardant naturellement sur ses cheveux et orbes vairons. Pas commun, pas vrai? Unique en son genre, tu t'interroges. Permanente, teinture, naturel? Beaucoup d'idées doivent lui trotter dans la tête. Et en ce qui concerne les yeux? Le gris aveugle, ou le violet est une lentille de couleur? Hah, encore des suppositions qu'elle s'imagine, établissant un film à partir de préjugées, car faire face à un adolescent silencieux, ce n'est pas toujours divertissant, parfois cela accroît la paranoïa et le manque de confiance en soi, pensant fréquemment que l'on a fait ou prononcé quelque chose d’étonné, d'idiot. Bouillonnant d'impatience de combler le vide sidéral par des  raz de marées de question, la jeune scruter à son tour son interlocuteur, essayant de dénicher n'importe quoi qui pourrait servir de base comme sujet. Cheveux bleu— peu commun mais loin d'être excentrique. L’uniforme? Banal. Non, juste simple, aucune retouche personnel, de détail faisant une nette différence avec ceux des autres— Un néant total.

N'importe quoi ferait l'affaire. Et c'est justement cette précision qui est l'entité du problème irrésolu. Se creuser les méninges pour une réplique adaptée, c'est fort. Toutefois loin d'être insurmontable. Il suffit juste d'apaiser l'atmosphère trop vagabonde. ❝ Je ne suis pas du tout douée avec les constellations. Tu pourrais me dire où se situe la grande ours? Ou même la petite? ❞ Mince. Demander cette requête était peut-être une mauvaise décision. Il se pourrait même que sa question soit laissé sans réponse, dispersée au milieu des autres énigmes. Gaffeuse comme elle est, trop parler pourrait engendrer des idioties inutile et déconcertant, bien que même une stupidité génère un fil de discussion.

_________________


La freshman maladroite affronte les gens avec #9966CC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiyomori Shizuka

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 27/08/2014
Age : 20
Localisation : porté disparu.

MessageSujet: Re: { ▊♛ Masaki & Shizuka.│ We watch the stars together.   Jeu 11 Sep - 16:58

A son tour de poser des yeux vairons sur ton corps maigre et plutôt grand. Que devait-elle penser? Probablement que tu es laid — que tu n'as aucune personnalité dans ton uniforme. Tu ne peux pas lire dans les pensées des autres et ne pas savoir ce qu'on pense de toi est un horrible sentiment pour ta phobie sociale. Tu ne sais pas si tu énerves les gens ou au contraire s'ils t'apprécient. Et c'est bien ce qui te fait peur, qu'on te déteste. Peut-être qu'elle ne t'aimait déjà pas, avec ton simple hochement de tête qui pourrait être malpoli. Urgh — tu ne sais plus, c'est tellement stressant. Mais tu te contentes de suivre discrètement des yeux la jeune fille, qui se dirigeait vers la grille, t'es yeux levés vers le ciel. Ah — le ciel. Toi aussi, tu lèves les yeux pour calmer ton cœur battant bien trop rapidement. Ça brillait, la pollution astrale n'est pas aussi forte ici qu'ailleurs. Peut-être parce que vous êtes sur le toit...? Au moins, c'est plus facile de retrouver les différentes constellations.

La rousse reste silencieuse un moment. Inutile de préciser que toi aussi. Si ça se trouve, tu as mal répondu à sa question... Mais ça, aucun moyen de le vérifier. Peut-être avait-elle décidé d'arrêter la conversation ici? Ce n'est pas comme si ç'allait changer quoique soit. Cependant, peut-être que la fillette était bavarde. Ah — peut-être qu'elle t'avait demandé si elle te gênait! Dieu, si u avais mal répondu, c'était vraiment dégueulasse. Une fille, c'est délicat, c'est sensible. Si jamais tu avais dit qu'elle te gêne — peut-être qu'elle avait envie de pleurer. Pourtant, son regard de tout à l'heure montrait quelqu'un de sûr de soi, pas qui pleure facilement. Rah — tu ne sais plus, ce stresse te donne envie de pleurer, mais tu te retiens parce que de toute façon tu n'as même pas le droit. ❝ Je ne suis pas du tout douée avec les constellations. Tu pourrais me dire où se situe la grande ours? Ou même la petite? ❞

... C'est tout? Juste cette question? Oh — elle avait du te demander si tu faisais partie du club d'astronomie, puisqu'elle t'avait vu regarder les étoiles. Assez simpliste comme raisonnement mais tu t'en fichais un peu. Cette fois-ci tu avais entendu sa question. Question que tu avais déjà entendu plusieurs fois dans le passé — la Grande Ourse est pourtant la plus facile de toute. Enfin, pas tout le monde n'est forcément doué en astronomie. Retenir des constellations et des noms d'étoiles, ce n'est pas à la portée de tout le monde. Tu jettes un coup d'œil rapide et t'approches de te camarade, pour lever la main et entourer un ensemble d'étoiles plus brillantes que les autres formant quelque chose ressemblant à une casserole. ❝ Grande Ourse. ❞ tu te contentes d'informer. Peut-être qu'un jour tu feras des jolies phrases — déjà des phrases en elles-mêmes serait un exploit. Tu cherches rapidement au dessus de la Grande Ourse pour y trouver la petite. Facile à trouver; elle brille beaucoup moins mais se trouve non-loin de la Grande Ourse et ressemble aussi à une casserole, dans une différente position d'étoile cependant. Tu entoures donc un autre ensemble d'étoiles. ❝ Petite Ourse. ❞ C'est ridiculement simple, trouver les deux groupement d'étoile avait été un vénérable jeu d'enfant, mais tu avais peur, justement, de faire passer la rousse pour une idiote. Tu baisses la tête en évitant le regard hétérochromique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidaka Masaki

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 18
Localisation : Proche du club de confiserie

MessageSujet: Re: { ▊♛ Masaki & Shizuka.│ We watch the stars together.   Sam 13 Sep - 0:31

I can't sleep, so would you sing a lullaby for me?


Son regard n'eut pas le but premier de rabaisser le bleu ou de diminuer son taux d'estimation envers sa personne. Il n'est pas question de beauté mais d’authenticité, ce que le jeune homme réussit à moitié. Car avouons le, le style moderne des jeunes évoluent au fil des envies et des créations de chacun, cette règle s'applique au sein de Mikagura, comme par exemple les uniformes, d'ors et déjà somptueux mais plus si l'élève décide d'y ajouter sa touche personnelle, quelque chose d'unique montrant qu'il fait la différence parmi les autres, qu'il n'est pas n'importe qui, pas un étudiant lambda. Mais ici, face à cet adolescent, rien ne sors de l'ordinaire, si ce n'est que ses yeux d'un bleu mélancolique et ses cheveux teinté d'un azur clair et sans la moindre trace d'impureté. C'est singulier de rencontrer une personne avec si peux d'atouts physique mais tout aussi reconnaissable d'un premier coup d’œil, surtout par rapport à sa posture et manque d'émotions. Entre la limite d'un être fait d'argile et censé représenter le mutisme personnifié et la petite poupée en porcelaine susceptible de se fracasser en un millier de fragments, piocher les bonne consonnes est une priorité irréfutable.

Apparemment déconcerté par la question venant de la femelle, Masaki observe la minute de silence, répliquant la même césure, un silence gênant, puisqu'elle n'a guère le choix d'ajouter autre chose pour approfondir sa question ou d'essayer de ne pas tomber dans un silence inopportun, bien que de se soumettre à l'idée de faire le porte-parole et d'étaler ses mots comme un perroquet n'en donne que le sentiment embarrassant et d’impolitesse à l'égard du plus aîné. Le respect, Masaki. Le respect. Même si il n'y a qu'une année de séparation entre toi et lui, le lycée est loin d'être le collège version numéro deux, les étudiant sont plus féroce et moins doux contrairement aux classes inférieurs, et à travers ce lycée hors normes, c'est un véritable aquarium baigné par des requins ou des piranhas. Peu importe, ici personne n'est un petit joueur ou prend cette année scolaire à la légère, sauf une personne effrontée, évidemment... Pour faire bonne impression, le tout est de se montré légèrement calculateur, évitant quand même de se faire piéger dans les vagues des rumeurs tombant dans l'oreille des plus crédules, voilà le problème principale auquel la fillette fait face. Rejoindre un club, être apprécier de tous sans exclure la responsabilité d'écraser les autres par n'importe quel moyen, tout est bon à prendre lors d'un combat en pleine effervescence. Le charisme, c'est trop pour elle. Être acclamé, adulé et et accepté, c'est extravagant, c'est la cerise sur le gâteau, la goutte d'eau qui fait déborder le vase.

La question sonne comme un prétexte pour décoincer les cordes vocales de l'homme noyés sous les vagues de la timidité. Et c'est précisément le cas, accompagné d'une curiosité enfantine s'entichant des cristaux scintillant de mille feux. En outre, pour quelqu'un étudiant l'astronomie et faisant partie entièrement d'un groupe basé sur ce principe, il est impensable de supposer que le jeune est prédisposé à se tromper sur un sujet censé être son élément, une passion de tout les jours, un hobby qu'est d'observer et embrasses les lueurs tissant des constellations splendides. Le regard multicolore suivant à la trace les mouvements soulignant les lignes de poussière d'étoiles peignant une grande casserole nouant le lien avec la créature qu'est l'ours, la seconde petite constellation ne se fit pas prier, apparaissant tellement plus facilement une fois que les doigts en biais suivirent le chemin de leur directions, ainsi traçant la plus petite casserole pétillant parmi les autres nués blanchâtres que représente ces astres chatoyant.

❝ C'est vrai qu'elles sont plus visibles de cette manière—! ❞ Elle s'enthousiasme, la main calée sur le front tiède, pupilles plissés. ❝ Tu connais combien de constellations? Et est-ce qu'on apercevoir les planètes, d'ici? ❞ Certes cela envoie un peu trop d'interrogation à répondre en contournant le guêpier qu'est le long discours étendant sa science et théories sur les mystères de l'univers.

_________________


La freshman maladroite affronte les gens avec #9966CC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: { ▊♛ Masaki & Shizuka.│ We watch the stars together.   

Revenir en haut Aller en bas
 
{ ▊♛ Masaki & Shizuka.│ We watch the stars together.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]
» Watch Dogs
» Shizuka Maeda alias Shiuu. ( en cours ... )
» One Piece 573
» Elvis Presley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mikagura School Suite RPG ::  :: Cour et extérieur-
Sauter vers: