Forum RPG sur la Mikagura School Suite.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Le Jour et la Nuit ne font qu’un. » – Tsukiyo Yoite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsukiyo Yoite

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 30/12/2014
Age : 18
Localisation : Sur le toit ★

MessageSujet: « Le Jour et la Nuit ne font qu’un. » – Tsukiyo Yoite   Mar 30 Déc - 22:17





Tsukiyo Yoite
« Le Jour devient Nuit.
La Lumière devient Obscurité. »



▬ Nom : Tsukiyo (月夜 Nuit Éclairée par la Lune)
▬ Prénom : Yoite (宵風 Vent de la Nuit)
▬ Niveau scolaire / Âge : Première Année / 16 ans
▬ Date de naissance : 21 décembre (solstice d’hiver)
▬ Sexe : Masculin
▬ Orientation Sexuelle : Hétéro
▬ Club : Club d’Astronomie
▬ Pouvoir : Dark Lights
▬ Description du Pouvoir : Yoite peut plonger une pièce dans l’obscurité totale. Toute source de luminosité est bloquée ou détruite. Il doit éteindre sa lampe torche constamment allumée pour activer son Pouvoir.



Les Étoiles brillent dans la Nuit
Story



Qui se souvient de ses premières années ? Pas moi en tout cas. Et oui, je suis normal, il me semble et non un Extraterrestre. Ma vie, elle commence aux alentours de mes trois ans. Quand je suis entré à l’École pour la première fois. Mes Parents, qui sont-ils ? Des gens biens et normaux aussi, pas des Martiens. Ma Mère travaille en tant qu’Infirmière dans un hôpital, je ne la vois donc pas souvent. Mais je sais qu’elle nous aime, Papa et moi, et qu’elle pense à nous de temps en temps. Mon Père est Informaticien. Et contrairement à ma Mère, il est la majorité du temps à la Maison en train de bosser. Je l’observe parfois derrière. Mais je ne comprends rien à ce qu’il y a d’écrit sur son écran généralement. En plus, il tape et change de page à une vitesse hallucinante que j’en perds le fil et la tête ! Ils ont des Boulots très intéressants mais je ne pense pas suivre l’une de ces voies.

À l’École, je ne suis pas mauvais. Mais pas l’un des meilleurs non plus. J’atteins la moyenne, c’est déjà pas mal. Bien que si je souhaite aller dans le domaine que je veux, il faudrait que je fournisse un peu plus d’efforts. Cependant, c’est difficile de changer un feignant comme moi en un bosseur qui ne sort jamais de chez lui car il révise tout le temps. Je préfère traîner avec mes Potes quand même. Des Amis normaux, pas des Voyageurs de l’Espace ou je ne sais quoi d’autre. Bon, vous allez finir par vous demander pourquoi tant de précision à propos des Martiens. Eh bien, j’essaye peut-être de me convaincre que ce qui m’est arrivé n’était qu’un Rêve duquel je me suis réveillé… Mais aurais-je voulu que ce Rêve continue ? Peut-être…

Âge : Huit ans. À l’École Primaire, j’avais une amie. Elle s’appelait Luna. Elle n’était pas japonaise, mais anglaise. Elle s’était installée récemment au Japon avec ses Parents. Toutefois, cette Fille était vraiment étrange… Au début, je n’osais même pas l’approcher alors que toute la Classe avait été l’aborder lors de la pause déjeuner. Je restais à l’écart ou je rejoignais mes Amis dans d’autres Classes. Pour une raison inconnue, depuis son arrivée dans la Classe, je ressentais constamment des regards sur moi. Cherchant la provenance de ces regards, je la surpris à me guetter. Elle semblait vouloir me dire quelque chose, mais je ne comprenais pas quoi. Que me voulait-elle ? Je faisais mon possible pour m’éloigner encore plus d’elle. Franchement, elle me terrifiait et je ne savais même pas pourquoi. Limite, je devenais fou.

Et ce qui devait arriver arriva, hein. On s’en doute tous. Lors d’une pause déjeuner, alors que je m’échappais pour rejoindre mes Potes, elle m’attrapa au poignet pour me retenir. Je ne me retournai pas, effrayé et parcouru par des frissons glacés. Je pensais qu’elle allait m’attaquer ou un truc du genre, mais elle se contenta de me donner rendez-vous ce soir sur la Colline du Parc. Puis elle me lâcha et, sans me retourner ou répondre, je me barrai en vitesse. Pourtant cette invitation m’intriguait. Que souhaitait-elle me dire ? D’autant plus que ça paraissait important. Devais-je m’y rendre ou ignorer cette demande ? Je n’en savais vraiment rien.

Tout l’après-midi, cette invitation me tournait dans la tête, si bien que je n’écoutais pas le reste des cours. Ma décision fut prise lorsque j’arrivai chez moi, après les cours. J’irai. Je voulais savoir. Ainsi tous mes doutes pourraient disparaître. Et j’obtiendrais des réponses à mes questions. Vers dix-neuf heures, je partis de ma Maison. Mon Père était trop occupé pour s’apercevoir de mon départ. Je me rendis tranquillement jusqu’au Parc. Il ne se situait pas trop loin de chez moi, en plus. La nuit commençait à tomber. Luna n’avait pas précisé d’horaire à part ‘’ ce soir ‘’. Alors je ne savais pas trop à quelle heure je devais me pointer. J’arrivai au portail du Parc et entrai. Je me dirigeai directement vers la Colline. Quand j’étais petit, j’aimais bien aller à son sommet pour regarder les Étoiles, avec mes Amis.

Lorsque je parvins sur place, je remarquai Luna agenouillée, avec un télescope. He-hein ?! Qu’est-ce que… ? Je restais bloqué, n’avançant plus. Elle… regardait les Étoiles ? Elle aussi aimait les Étoiles ? Coïncidence ? Bonne question. La Jeune Fille se releva et se tourna vers moi. Elle souriait, comme si elle était heureuse de me voir, alors que je ne lui avais jamais adressé la parole jusqu’à cet après-midi. Elle marcha jusqu’à moi et m’attrapa encore au poignet pour m’amener près du télescope. Je ne comprenais rien à ce qui se passait. Luna se ragenouilla devant son télescope.

« Toi aussi, tu es un Extraterrestre, n’est-ce pas ? »


Par-pardon ? Un Extraterrestre ? Moi ? Ça n’existait pas, une telle chose ! Et pourquoi ‘’ toi aussi ‘’ ? Luna se prétendait être une Extraterrestre ? N’importe quoi ! Je n’y croyais pas ! Cette Fille était juste perdue dans son Monde Surnaturel ! Je secouai la tête en soupirant. Je voulais partir, pourtant, je ne bougeai pas. Je m’assis même sur le sol et levai les yeux vers le Ciel Nocturne.

« Ne dis pas de bêtises. Je suis un Humain. Je suis né ici.
- Non. Je suis sûre que tu es comme moi, un Extraterrestre. Nous ne sommes pas d’ici. Nous venons d’une Galaxie lointaine. N’est-ce pas pour ça que tu regardais souvent les Étoiles ?
- Co-comment sais-tu ça ?!
- Parce que je suis une Extraterrestre, comme toi ! C’est évident ! Je sais tout ! »


Cette Fille mentait, j’en étais certain. Quelqu’un lui avait sûrement dit dans la Classe. Ou peut-être qu’elle m’avait vu, tout simplement. Comment avais-je fait pour ne pas la remarquer plus tôt ? Elle devait se montrer très discrète. Bah, au moins, ça me prouvait qu’elle n’était pas une Extraterrestre. N’empêche que sur le coup, j’avais manqué d’y croire. Luna quitta son télescope et désigna le Ciel. Plus précisément, une Étoile, je dirais. Elle pivota de nouveau vers moi avec un grand sourire.

« C’est ma Planète d’origine ! Viens ! Je vais te montrer comment je suis arrivée ! »


Alors la Jeune Fille ne blaguait pas ? Elle me saisit de nouveau au poignet et partit en courant, laissant son télescope derrière elle. Logique. Nous quittâmes le Parc et nous nous dirigeâmes vers la sortie de la Ville. Nous passâmes par des ruelles aux allures assez pauvres sans nous arrêter. Finalement, nous sortîmes de la Ville et pénétrâmes dans la Forêt qui bordait le côté ouest de la Ville. Elle était immense et habitée par des animaux quelques fois féroces, qui n’hésitent pas à défendre leur territoire si on le traverse. Nous courions à travers la Forêt. Je n’avais pas la moindre idée d’où elle m’emmenait.

Ce fut alors qu’un renard bondit hors des broussailles et atterrit devant nous, les babines retroussées. Mince ! Il fallait faire demi-tour et vite ! Je me retournai, mais derrière nous, deux autres renards apparurent. Nous étions pris au piège. Luna me poussa sur le côté en me criant de fuir. Je clignai des yeux, surpris. Que comptait-elle faire ? Elle allait mourir ! Je la vis se mettre en position de combat. Mon dieu ! Elle se croyait vraiment dans un dessin anime ! Je devais l’arrêter et l’emmener avec moi !

Cependant, au moment où je voulus l’attraper, les renards bondirent sur elle. Je l’entendis crier de douleur. Mes yeux s’écarquillèrent d’horreur. Mon cœur battait la chamade. Je reculai de quelques pas, terrifié. Je ne voulais pas subir le même sort… Les renards la dévoraient… C’était trop tard pour elle… Je ne pouvais plus la sauver… Je pris mes jambes à mon cou et m’enfuis à toute vitesse, les larmes aux yeux. Pourquoi pleurais-je ? C’était la première fois que je lui adressais la parole. Je la connaissais à peine. Pouvait-on s’attacher à quelqu’un en moins d’une heure ? Qui savait…

Âge : Seize ans. Huit ans s’étaient écoulés depuis le décès de Luna. Toutes les nuits – ou presque –, je faisais des Cauchemars sur sa mort. J’envisageais des scènes où je trouvais un moyen de la secourir. Pourquoi sa mort me hantait-elle ? C’était étrange. Très étrange… Après être rentré en vitesse de cette fameuse nuit, j’avais cessé de sortir le soir pour regarder les Étoiles. Je m’étais convaincu qu’elles me portaient malheur. Que le Ciel Nocturne était contre moi. Je tentais d’oublier tout à propos des Extraterrestres aussi. Durant une semaine entière, je n’étais même pas allé en cours. Ma Mère était rentrée en urgence, alertée par l’École et par mon Père. Elle avait essayé de me consoler, de me rassurer, mais ça n’avait pas fait grand-chose. J’étais traumatisé pour le restant de mes jours par la mort de Luna.

Malgré mon traumatisme, je poursuivis mes études. J’envisageais de changer de voie. Je ne voulais plus aller vers l’Astronomie. Non, hors de question. Plus jamais. Pourtant… au contraire… ne devrais-je pas continuer vers cette voie pour honorer la mémoire de Luna ? Prouver que les Extraterrestres existent peut-être ? Je me contredis, n’est-ce pas ? Mon esprit souhaite oublier toute cette histoire. Et mon cœur désire prouver que Luna ne mentait pas. Ah, ah. C’est tant comique tout ça. Quoi qu’il en soit, j’allais entrer au Lycée Mikagura. Contrairement à lorsque j’étais au Collège, j’étais obligé de rester en Internat au Lycée. J’espérais tomber avec des Personnes sympas dans la Chambre.

Avant d’entrer au Lycée, je devais passer un Concours. Il se déroulait aujourd’hui. C’était pourquoi je me trouvais devant le portail actuellement. Quelqu’un, une Femme, vint m’ouvrir. Je ne me souvenais pas l’avoir vue au Collège. Était-elle une nouvelle Éducatrice ? Non. Le Lycée comportait sûrement ses propres Éducateurs. La Femme me mena jusqu’à la Salle d’Examens. Je fus d’autant surpris en lisant les exercices. Ils étaient si simples ! Ce Lycée se moquait de nous ? Je les remplis aisément et rendis ma copie, avec un air intrigué. Ça cachait quelque chose…

L’Examen terminé, la Femme me guida ensuite vers la Salle d’Entretien avec le Professeur. La Salle était gigantesque. Mais il n’y avait… personne. La lumière s’éteignit soudainement. Mon cœur fit un bond. Je me disais bien que ce Lycée était étrange ! Qu’est-ce que c’était que cet Examen et cet Entretien bizarres ?! Cette Salle sombre ne m’inspirait pas du tout confiance. Je longeai les murs à la recherche de l’interrupteur lorsque j’entendis une voix. Que… comment ? J’étais pourtant certain qu’il n’y avait personne en entrant ! Et à part la porte par laquelle j’étais arrivé, il n’y en avait pas d’autres ! Je jetai des coups d’œil tout autour de moi et j’aperçus à l’autre bout de la Salle un Animal vraiment étrange. Il ressemblait à un Chat avec des ailes.

« Bonjour ! Je suis Bimii, ton Professeur !
- Pardon ?
- Je te souhaite la bienvenue dans notre Lycée ! »


D’accord… Je ne comprenais strictement rien. Était-ce normal ? Probablement. Un Chat, mon Professeur ? N’importe quoi ! Je devais être en plein délire ! Et pourtant, quelques jours plus tard, je me vagabondais dans le Lycée. Dans ce Lycée, il était recommandé de rejoindre un Club. Et apparemment, nous avions tous un Pouvoir. Très vite, j’avais découvert le mien en dégotant une Lampe Torche. Je l’avais éteinte, car elle était allumée, et toute la pièce, dans laquelle j’étais, s’était obscurcie. Je m’étais aussitôt demandé si Luna n’avait pas raison. J’étais un Extraterrestre ? J’avais également rejoint le Club d’Astronomie, mon cœur ayant décidé pour moi…



Clair comme la Nuit
Physical



Yoite est un Jeune Garçon âgé de seize ans. Il est de taille moyenne pour son âge, dans les environs de un mètre soixante-quinze. De plus, il est plutôt maigre car il ne pèse que 58 kilos. Il a les cheveux noirs mi-courts qui tombent vers le bas. Pour se faire un style, le Garçon s’est décoloré certaines mèches. Il a donc quelques mèches blanches devant, et d’autres sur le côté gauche. Les gens le traitent parfois de vieillard. Mais ça ne lui fait ni chaud ni froid. Au soleil, ses mèches blanches prennent une lueur argentée ou bien brillent un peu grâce à des paillettes, selon le champoing qu’il met. Aurait-il des réactions typiquement féminines comme choisir son champoing ? Il est bizarre…

En général, ses yeux sont d’une magnifique couleur rouge, comme le rubis. Depuis longtemps, il a remarqué qu’il s’habituait très rapidement à l’obscurité. De plus, il voyait plutôt bien de nuit. Cette ‘’ capacité ‘’ s’est améliorée lorsqu’il est entré au Lycée, comme si son Pouvoir lui avait donné la possibilité de voir dans le noir total. Ses yeux ressortent bien sur son teint plutôt pâle, comme s’il esquivait le soleil, ou que ses quelques mèches blanches reflètent le soleil, peut-être… Sinon, d’un naturel plutôt enthousiaste et optimiste, Yoite est constamment souriant. Et il espère d’ailleurs que ce sourire se répandra telle une maladie sur ses proches. Il lui arrive toutefois de se mettre en colère, tout comme d’être triste. Il reste une personne plus ou moins normale au fond.

Le Moitié Décoloré s’habille avec une tenue normale, lorsqu’il est en cours, évidemment. Il porte l’uniforme scolaire du Lycée. Pas de plein gré, car il ne se sent pas à l’aise à l’intérieur. Il préfère les vêtements souples. Il a plusieurs de ces uniformes dans son placard. Il a une chemise blanche, avec une cravate noire. Et une veste noire mi-longue par-dessus. Niveau pantalon, il a un jean tout aussi noir que sa veste. Pour un peu de décoration, il ajoute une chaînette en argent au niveau de sa ceinture. Souvent, sur son dos, il porte un sac contenant son Télescope.

Quand Yoite a du temps libre, il change ses vêtements pour des habits plus simples, voire qui ont l’air pauvre. Certains Élèves se demandent même si ce n’est pas le cas. Mais non, c’est juste qu’il est bien dedans. Généralement, il a un tee-shirt noir à manches longues avec un col blanc sous un pull blanc. Les manches de son pull sont coupées en deux au niveau de l’épaule et recousues de manière assez large. Il a aussi un petit ruban noir accroché sur le devant de son pull. Niveau pantalon, il enfile souvent un long jogging noir avec des rayures blanches sur les côtés. Comme il est trop long, il retourne le bas de son jogging. Et enfin, il a des baskets également noires.



Doux comme la Nuit
Character



Yoite est un Jeune Garçon très sympathique et plutôt calme. Il ne supporte pas de voir un de ses Amis en galère, et il fera tout pour l’aider. Il ne les abandonnera jamais. Malgré ça, il ne s’avère pas très bavard, mais il exprime souvent ce qu’il veut dire par des expressions. On pourrait le comparer à un acteur. Enfin, la grande majorité du temps, on le voit surtout sourire car il est toujours de bonne humeur. Il espère d’ailleurs que ce sourire se répandra telle une maladie sur tous ses Amis. Mais il lui arrive quand même de s’énerver très facilement quand une engueulade se déclenche, ne supportant pas particulièrement les bagarres. Il se fait peu d’Ennemis, en général.

À sa connaissance, l’Adolescent maîtrise plutôt bien son Pouvoir. Celui-ci ne lui est pas d’une grande utilité pour stopper un conflit ou pour remporter un combat, car telles sont les règles du Lycée. Mais il se demande s’il ne serait pas capable de créer un Ciel Nocturne Artificiel avec son Chef de Club, qui peut tirer des Étoiles avec un Télescope, et lui, peut plonger une pièce dans l’Obscurité.

Quand le Garçon possède un objectif fixe, et il fera son maximum pour l’atteindre. Et ici, son principal objectif est de prouver l’existence des Extraterrestres, pour honorer la mémoire de Luna qui se prétendait être l’un des leurs. C’est pour cela qu’il a rejoint le Club d’Astronomie. Et puis aussi parce qu’il aime admirer les Étoiles. Malgré que Luna soit décédée, il espère que son objectif se réalisera. Très optimiste, l’Adolescent. Bon, parfois il tombe un peu dans le pessimisme, mais rarement longtemps. Mais pour cela, il faudrait qu’il bosse un peu plus. Il est un peu flemmard et ses notes atteignent juste la moyenne.

Le Lycéen a aussi un côté très rêveur. Il songe souvent à l’avenir. Que fera-t-il après le Lycée ? Trouvera-t-il direct un travail ou bien, poursuivra-t-il ses Études ? Il n’en a pas la moindre idée. Ah si ! Voyager pour voir les Étoiles de différents endroits ! Bref, en tout cas, il aime s’allonger sur le sol pour réfléchir à d’autres trucs à faire. Toutefois, il se révèle un peu maladroit également. Niveau maladresse, il arrive aussi qu’il oublie en cours de route ce qu’il faisait. Genre, il commence quelque chose, puis il se rend faire autre chose et oublie en chemin le premier truc qu’il fabriquait.

Le Gamin porte une grande passion en lui, dont tout le monde se doute : l’Astronomie. On peut vite s’en apercevoir car il se trimbale toujours un Télescope avec lui (ou presque toujours car ce n’est pas très pratique à transporter). Par contre, on ne sait pas vraiment comment il peut en profiter en pleine journée. Il traîne souvent le soir, sur le toit du Lycée, avec les autres Membres du Club, à observer les Étoiles.



Behind the Screen


▬ Pseudo : Flocon
▬ Âge : Inconnu
▬ Genre : Wut ?
▬ Comment as-tu découvert le forum ? Par bouche à oreille
▬ Tu le trouves comment ? Intéressant
▬ Doubles-comptes : Aucun
▬ Avatar / Faceclaim : Un noble inconnu (fanart) de Aoshiki / Moroha Haimura de Seiken Tsukai no World Break
▬ Autres : R.À.S.
▬ Code : Super Dino Crevette


(c) MEI SUR APPLE SPRING



Dernière édition par Tsukiyo Yoite le Sam 7 Fév - 16:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidaka Masaki

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 18
Localisation : Proche du club de confiserie

MessageSujet: Re: « Le Jour et la Nuit ne font qu’un. » – Tsukiyo Yoite   Mer 31 Déc - 0:54

Bonsoir, nouvel arrivant. ~ Je te souhaite la bienvenue sur le forum *lance des confettis*

Parlons de la fiche sans plus tarder. *aura sérieuse*

Je te valide avec plaisir, il n'y a rien à corriger que ce soit au niveau du pouvoir, du physique, mental et histoire! D'ailleurs j'ai eu peur quand j'ai vu l'histoire orientée sur les extraterrestres, je me disais "où est-ce que ça va mener.." bah en fait c'est sympathique et cohérent quant au choix du club. uwu petite pensée pour luna qui repose en paix dans l'estomac d'un renard En plus tu as mentionné l'entretien en détails et évoqué Bimii, c'est super cool. (✿╹◡╹)

_________________


La freshman maladroite affronte les gens avec #9966CC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Le Jour et la Nuit ne font qu’un. » – Tsukiyo Yoite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jour et la nuit ...
» Ils n'en font qu'à leurs têtes....
» Mon lit est plus confortable le matin que le soir. ~ le 03-07 à 9h14
» le jour fait semblant de se lever. mais c’est la nuit pour toujours. et je suis la seule à le savoir.
» La Nuit me rappelle ce jour .... |Avec Constelation d'Hiver |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mikagura School Suite RPG ::  :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: